Sans pouvoir attirer les foules comme il le fait depuis 8 ans, le Kaya à Gandaia, un groupe de reggae de São Paulo, s'est consacré à l'enregistrement de son premier album.

Le bloc de São Paulo sortira le vendredi 19, un autre extrait de leur premier album. «São Paulo» est une chanson puissante, qui est née d'un succès dans les voix de Lei Di Dai, reine de salle de danse Brésilien et chanteur du bloc, et le chanteur britannique Pato Banton, connu dans le monde entier pour des tubes comme "Go Pato" et "Groovin".

«Cette chanson, co-écrite par Lei Di Dai avec Pato Banton, a réalisé plusieurs de nos rêves en même temps. En plus de l'honneur d'enregistrer avec un artiste comme Pato, nous avons réussi à inclure un Toots riddim (Hibbert, leader jamaïcain de Toots and The Maytals, décédé en 2020) dans la musique, c'était donc une façon de l'honorer aussi. Pour le compléter, un autre vieux rêve du bloc a été sauvé, qui était de jouer un rythme nyabinghi (rythme ancestral lié au mouvement rastafarien) avec notre batucada de carnaval », explique Digo Amazonas, l'un des fondateurs de Kaya na Gandaia.

L'album «Abrindo Os Caminhos Pro Meu Carnaval», qui sortira à la fin de ce mois, comprend également la participation de personnalités importantes de la scène musicale brésilienne, comme Roberto Barreto (BaianaSystem) et Afoxé Amigos de Katendê (fondé par Môa do Katendê et Mestre Plínio), entre autres.

Ecoutez:

Write A Comment

12 + huit =

fr_FRFR